Cours d’été : « Codicologie arabe : La tradition manuscrite islamique dans la collection de El Escorial », San Lorenzo de El Escorial, 2-6 juillet 2018

Codicologie arabe : La tradition manuscrite islamique dans la collection de El Escorial

 

La 5e édition du cours d’été « Codicologie arabe : la tradition manuscrite islamique dans la collection de El Escorial », dirigée par Nuria de Castilla (EPHE, PSL), sera consacrée à la tradition manuscrite islamique dans la collection de San Lorenzo de El Escorial. Financée par le projet européen SICLE (« Saadian Intellectual and Cultural Life », ERC 670628) et co-organisée par la Fundación General UCM (Universidad Complutense de Madrid), elle se tiendra du 2 au 6 juillet 2018 dans le cadre des cours d’été de Complutense à San Lorenzo de El Escorial (Madrid). Le cours sera animé par les professeurs Nuria de Castilla (EPHE, PSL) et François Déroche (Collège de France, PSL).

Afin d’y participer, il est demandé aux candidats d’envoyer une lettre de motivation, un CV ainsi que la fiche de candidature avant le 15 avril 2018, à l’adresse suivante : mss.arabicscript@gmail.com. Davantage d’informations concernant le cours se trouvent sur le site Web et la page Facebook qui lui sont consacrés.

Programme.

 

Publication : Nuria de Castilla (éd.), « Qur’anic Manuscripts in the Western Islamic World »

Le volume spécial du Journal of Qur’anic Studies 19-3 (2017), intitulé Qur’anic manuscripts in the Western Islamic World, a été édité par Nuria de Castilla (EPHE, PSL) et rassemble une partie des résultats du projet de recherche international « Corana. Production et transmission du Coran dans l’Occident musulman (XIIe-XVIIe s.) » qu’elle dirige. Ce dernier est en effet consacré à la production et à la transmission des manuscrits coraniques du XIIe au XVIIe siècles en al-Andalus et au Maghreb ainsi qu’à l’étude du matériel relatif aux sciences coraniques en Occident musulman.

Ce volume offre un aperçu préliminaire sur la production et la transmission des manuscrits coraniques au Maghreb et en al-Andalus, et accorde une attention particulière aux variations de lectures (qirā’āt) et aux commentaires exégétiques qui circulèrent à l’époque médiévale et pré-moderne.

Table des matières :


Guesdon,  Marie-Geneviève, « Corans maghrébins copiés du XIIe au XVIIe siècle conservés dans les musées et Bibliothèques de France autres que la BnF », dans Qur’anic Manuscripts in the Western Islamic World, éd. par N. Martínez de Castilla, numéro spécial du Journal of Qur’anic Studies 19.3 (2017), pp. 4–17.

Déroche, François, « Le prince et la nourrice », dans Qur’anic Manuscripts in the Western Islamic World, éd. par N. Martínez de Castilla, numéro spécial du Journal of Qur’anic Studies 19.3 (2017), pp. 18–33.

Castilla, Nuria de, « A Bilingual ‘Morisco Qur’an’ with Thirteen Lines to the Page », dans Qur’anic Manuscripts in the Western Islamic World, éd. par N. Martínez de Castilla, numéro spécial du Journal of Qur’anic Studies 19.3 (2017), pp. 34–44.

Abid, Hiba, « Un concurrent du Coran en Occident musulman du Xe/XVIe à l’aube du XIIe/XVIIIe siècle : les Dalāʾil al-Khayrāt d’al-Jazūlī », dans Qur’anic Manuscripts in the Western Islamic World, éd. par N. Martínez de Castilla, numéro spécial du Journal of Qur’anic Studies 19.3 (2017), pp. 45–73.

Hernández López, Adday, « Qur’anic Studies in al-Andalus: An Overview of the State of Research on qirāʾāt and tafsīr », dans Qur’anic Manuscripts in the Western Islamic World, éd. par N. Martínez de Castilla, numéro spécial du Journal of Qur’anic Studies 19.3 (2017), pp. 74–102.

Chahdi, Hassan, « Le paradoxe de la transmission des qirāʾāt : entre riwāya et qiyās », dans Qur’anic Manuscripts in the Western Islamic World, éd. par N. Martínez de Castilla, numéro spécial du Journal of Qur’anic Studies 19.3 (2017), pp. 103–133.

Adang, Camilla, « Abū Muḥammad b. al-Qurṭubī versus Abū ʿAlī al-Rundī: An Andalusī Polemic on the Modes of Transmission of the Qur’an », dans Qur’anic Manuscripts in the Western Islamic World, éd. par N. Martínez de Castilla, numéro spécial du Journal of Qur’anic Studies 19.3 (2017), pp. 134–143.

Chahdi, Hassan et Patricia, Roger-Puyo, « Étude d’un muṣḥaf maghrébin atypique du XVIIe siècle : analyse conjointe des qirāʾāt et des encres », dans Qur’anic Manuscripts in the Western Islamic World, éd. par N. Martínez de Castilla, numéro spécial du Journal of Qur’anic Studies 19.3 (2017), pp. 144–163.

Publication : Hiba Abid, « Tulipes, œillets et maghribī : évolutions et conservatismes de l’art du livre maghrébin à l’épreuve de l’expansion ottomane »

Hiba Abid (Collège de France, PSL) a publié l’article « Tulipes, œillets et maghribī : évolutions et conservatismes de l’art du livre maghrébin à l’épreuve de l’expansion ottomane » au sein du nouveau numéro de la revue de l’Institut national d’histoire de l’art, Perspective : actualité en histoire de l’art,  consacré au Maghreb, aux histoires de l’art qui s’y pratiquent comme aux études et aux travaux que suscitent son patrimoine et sa création contemporaine à l’échelle internationale.

Cette publication est consacrée à l’évolution de l’art du livre maghrébin à l’époque pré-moderne (XVIe-XIXe s.), largement été bouleversée par l’expansion ottomane en Méditerranée dès le début du XVIe siècle. Au Maroc, seul Etat du Maghreb ayant échappé à la domination turque, les enlumineurs continuent de perpétuer les compositions et les formules ornementales hispano-maghrébines héritées du Moyen-Âge. Or, ce conservatisme est assez relatif puisqu’ils intègrent dès le XVIe siècle, spécifiquement à l’époque saadienne, des éléments turquisants subtilement réadaptés à un langage stylistique local. Cette tendance existe également dans les décors des manuscrits du Maghreb oriental sous domination turque où elle côtoie un deuxième style se signalant par la reproduction de modèles ottomans mais aussi l’élaboration, dès le XVIe siècle, d’un véritable art provincial.

Dossier de presse de la revue Perspective

Communication : François Déroche & Nuria de Castilla, « Late Medieval Moroccan Bindings. A Few Remarks »

Les professeurs François Déroche (CdF PSL) et Nuria de Castilla (EPHE, PSL) ont présenté une communication intitulée : « Late Medieval Moroccan Bindings. A Few Remarks », consacrée à leurs dernières recherches sur les reliures marocaines de la période pré-moderne produites ou commandées sous les Saadiens, à l’occasion de la conférence « Manuscripts East and West – Towards Comparative and General Codicology » tenue au Center for the Studies of Manuscripts de l’Université de Hambourg les 17-19 octobre 2017.

L’histoire des reliures islamiques est ralentie par le manque de témoignages renseignant sur la date et le lieu de production des reliures. La bibliothèque des sultans saadiens du Maroc fournit, dans une certaine mesure, quelques indices sur la production locale aux XVe et XVIe siècles, avant l’introduction de plaques que les relieurs locaux empruntèrent aux Ottomans. Étant donné que la bibliothèque fut capturée par l’Espagne en 1612, plusieurs reliures demeurèrent dans l’état dans lequel elles étaient à cette date. Cette communication s’est donc concentrée sur des manuscrits copiés au Maroc pendant la période indiquée et vise à définir un type de reliures qui semble avoir alors rencontré à un grand succès.

 

Programme de la conférence.