Tous les articles par ERC Sicle

Publication : Hiba Abid, “Tulipes, œillets et maghribī : évolutions et conservatismes de l’art du livre maghrébin à l’épreuve de l’expansion ottomane”

Hiba Abid (Collège de France, PSL) a publié l’article “Tulipes, œillets et maghribī : évolutions et conservatismes de l’art du livre maghrébin à l’épreuve de l’expansion ottomane” au sein du nouveau numéro de la revue de l’Institut national d’histoire de l’art, Perspective : actualité en histoire de l’art,  consacré au Maghreb, aux histoires de l’art qui s’y pratiquent comme aux études et aux travaux que suscitent son patrimoine et sa création contemporaine à l’échelle internationale.

Cette publication est consacrée à l’évolution de l’art du livre maghrébin à l’époque pré-moderne (XVIe-XIXe s.), largement été bouleversée par l’expansion ottomane en Méditerranée dès le début du XVIe siècle. Au Maroc, seul Etat du Maghreb ayant échappé à la domination turque, les enlumineurs continuent de perpétuer les compositions et les formules ornementales hispano-maghrébines héritées du Moyen-Âge. Or, ce conservatisme est assez relatif puisqu’ils intègrent dès le XVIe siècle, spécifiquement à l’époque saadienne, des éléments turquisants subtilement réadaptés à un langage stylistique local. Cette tendance existe également dans les décors des manuscrits du Maghreb oriental sous domination turque où elle côtoie un deuxième style se signalant par la reproduction de modèles ottomans mais aussi l’élaboration, dès le XVIe siècle, d’un véritable art provincial.

Dossier de presse de la revue Perspective

Communication : François Déroche & Nuria de Castilla, “Late Medieval Moroccan Bindings. A Few Remarks”

Les professeurs François Déroche (CdF PSL) et Nuria de Castilla (EPHE, PSL) ont présenté une communication intitulée : « Late Medieval Moroccan Bindings. A Few Remarks », consacrée à leurs dernières recherches sur les reliures marocaines de la période pré-moderne produites ou commandées sous les Saadiens, à l’occasion de la conférence “Manuscripts East and West – Towards Comparative and General Codicology” tenue au Center for the Studies of Manuscripts de l’Université de Hambourg les 17-19 octobre 2017.

L’histoire des reliures islamiques est ralentie par le manque de témoignages renseignant sur la date et le lieu de production des reliures. La bibliothèque des sultans saadiens du Maroc fournit, dans une certaine mesure, quelques indices sur la production locale aux XVe et XVIe siècles, avant l’introduction de plaques que les relieurs locaux empruntèrent aux Ottomans. Étant donné que la bibliothèque fut capturée par l’Espagne en 1612, plusieurs reliures demeurèrent dans l’état dans lequel elles étaient à cette date. Cette communication s’est donc concentrée sur des manuscrits copiés au Maroc pendant la période indiquée et vise à définir un type de reliures qui semble avoir alors rencontré à un grand succès.

 

Programme de la conférence.

 

Colloque international : “Les bibliothèques à l’âge du manuscrit. Orient et Occident”

Le colloque international, « Les bibliothèques à l’âge du manuscrit. Orient et Occident », a été organisé par les professeurs François Déroche (CdF, PSL) et Nuria de Castilla (EPHE, PSL) au Collège de France, les 28 et 29 septembre 2017, dans le cadre du projet SICLE (Saadian Intellectual and Cultural LifE, ERC 670628), en coopération avec le Center for the Study of Manuscript Cultures in Hamburg (SFB 950). Réunissant 25 spécialistes des bibliothèques de manuscrits en Occident et en Orient, cet événement fut consacré à l’histoire et au rôle des bibliothèques à l’âge du manuscrit dans les cultures orientales et occidentales.

Le programme complet.

SICLE – ERC 670628 : Saadian Intellectual and Cultural LifE

Dirigé par François DEROCHE (Collège de France) et coordonné par Nuria M. de Castilla (Ecole Pratique des Hautes Etudes), SICLE, acronyme de l’Advanced Grant ERC 670628 « Saadian Intellectual and Cultural LifE », se propose de revisiter l’histoire culturelle et intellectuelle du Maroc saadien (1554-1660) en s’appuyant en premier lieu sur la bibliothèque sultanienne qui forme le gros de la collection de l’Escorial à la suite de la décision de Philippe III d’Espagne d’intégrer à sa collection les livres du sultan Mulay Zaydan, capturés en mer en 1612. Cette collection constitue l’un des très rares cas où une bibliothèque historique du monde musulman a été préservée presque intacte. Elle constitue une sorte de « time capsule » où se trouvent reflétés les intérêts et les goûts des souverains saadiens.

La période saadienne, plus particulièrement le long règne d’Ahmad al-Mansûr, représente un moment important de l’histoire du Maroc qui est alors un acteur de premier plan de la politique et des échanges internationaux du XVIe siècle : à l’intersection des intérêts de l’Empire ottoman et de l’Europe chrétienne, en contact avec le centre du continent africain, le royaume joue sur les rivalités entre ses différents partenaires/adversaires pour défendre son indépendance et poursuivre son expansion.

SICLE a pour objectif de proposer une histoire de la bibliothèque des Saadiens, une histoire culturelle et intellectuelle du Maroc au XVIe siècle et début du XVIIe, avec un intérêt particulier pour l’histoire du livre dans le contexte marocain. A cette fin, l’information retirée de l’étude des volumes de la bibliothèque sera combinée avec celle que pourront fournir les manuscrits de l’époque conservés au Maroc et dans le monde. Les sources littéraires arabes en lien avec la période seront également exploitées. Les relations avec le monde extérieur (Empire ottoman, Europe chrétienne et Afrique sub-saharienne), éventuellement par l’intermédiaire des communautés juives ou morisques, feront l’objet d’une attention particulière.