Colloque international : Les bibliothèques à l’âge du manuscrit. Orient et Occident

Les bibliothèques à l’âge du manuscrit. Orient et Occident
Colloque international, Paris, Collège de France,
28-29 septembre 2017

Un rapide coup d’œil à un site internet récent montre que les informations relatives aux bibliothèque font l’objet d’un traitement pour le moins inégal, bien que le développement de l’histoire du livre ait très largement contribué à attirer l’attention sur ce sujet et soit parvenu à rendre accessible un matériel particulièrement riche et de nombreuses études de cas.
Un regard plus attentif montre également que les données utilisées sont relativement hétérogènes. Le matériel d’archives ou encore les témoignages collectés dans les livres qui constituaient initialement le fonds d’une bibliothèque forment le point de départ pour de nombreuses études tandis que, dans d’autres cas, les informations dérivent de sources littéraires consacrées aux bibliothèques. Cette hétérogénéité n’est pas problématique lorsqu’elle survient à l’intérieur d’une même aire culturelle au sein de laquelle plusieurs points de vue distincts contribuent à l’élaboration d’une vision globale. Cependant, une approche comparative sera entravée par le déséquilibre entre les différentes aires culturelles lorsque l’étude des bibliothèques y dépend essentiellement, sinon exclusivement, d’une approche unique. Cela est essentiellement dû à la nature des témoignages disponibles à ce jour, surtout lorsqu’il est question de bibliothèques établies dans les cultures non-occidentales à l’âge des manuscrits -cette expression un peu vague correspondant à la période pendant laquelle les manuscrits ont été régulièrement produits, parfois au même moment que les livres imprimés et jusqu’à une date variant en fonction des cultures concernées.
A l’occasion de cette conférence, il sera question de l’histoire et du rôle des bibliothèques à l’âge du manuscrit dans les cultures orientales et occidentales. La diversité des contextes nécessitera donc de convoquer plusieurs approches qui auront leur place dans cette conférence : des études explorant différents aspects examinés par les historiens de livre – allant du patronage à l’économie du livre dans le cadre des bibliothèques – ou d’autres, liées à l’histoire intellectuelle –politiques d’acquisition ou rapports entre les textes conservés dans une bibliothèque donnée– ou encore des analyses des sources littéraires d’une culture spécifique consacrées aux bibliothèques.
Les fonctions et les modes opératoires couvrant les différents aspects de conservation et d’accès, pourront également être traités, éventuellement de manière conjointe avec les approches précédemment énumérées, et pourraient permettre de mette en lumière des particularités ou des modèles communs. Les spécificités de l’ère des manuscrits ont certainement joué un rôle sur la manière selon laquelle les bibliothèques étaient constituées et tenues. Les personnes qui géraient ces bibliothèques ont toutefois aussi pu s’efforcer pour d’acquérir des copies de textes qui étaient considérés comme essentiels : existait-il alors des « bibliothèques idéales » à une période donnée dans une culture spécifique ?

La conférence est organisée par le projet SICLE (Saadian Intellectual and Cultural LifE, ERC 670628), en coopération avec le Center for the Study of Manuscript Cultures in Hamburg (SFB 950).

Prof. François Déroche, Collège de France
Prof. Nuria Martinez de Castilla, Ecole Pratique des Hautes Etudes

Le programme complet :

JEUDI, 28 SEPTEMBRE 2017

9.30h. Introduction. François Déroche (Collège de France, Paris) et Nuria Martínez de Castilla (École Pratique des Hautes Études/PSL, Paris)


9.45h. EUROPE CHRÉTIENNE
Président de séance :
Roger Chartier, Collège de France, Paris

Donatella Nebbiai (IRHT-CNRS, Paris). « Comment les bibliothèques privées ont contribué à la transmission des textes »

Jacques Verger (Paris IV-Sorbonne, Paris). « Bibliothèques et enseignement. Quelques remarques à propos des universités occidentales du Moyen Âge »

Pause café

Président de séance : François Bougard, IRHT, Paris

Vanina Kopp (Institut historique allemand, Paris). « ‘Est biau tresor a un roy avoir grant multitude de livres’. Le cas d’une bibliothèque royale à Paris au Moyen Âge tardif »

Luke Sunderland (Durham University, Durham). « Ideal Libraries, Encyclopaedias and the Order of Knowledge in Medieval Francophone Knowledge Culture: The Example of Brunetto Latini’s Trésor »


Repas


14h. MONDE MUSULMAN
Président de séance :
Nicolas Vatin, CETOBAC (CNRS/EHESS/CdF), Paris

Sabahat Adil (University of Colorado, Boulder). « The Qarawiyyīn Library as an Important Locus for Sociopolitical Activity Under the Saʿdids »

Nuria Martínez de Castilla (École Pratique des Hautes Études/PSL, Paris). « The Saadian Library in Spain » 

Pause café

Berat Açıl (İstanbul Şehir Üniversitesi, Istanbul). « Re-Constructing (the History) of the Mahmûd Pasha’s Library »

Claudia Römer (Universität Wien, Vienne). « Catalogues de bibliothèques d’Istanbul copiés au 19e siècle à la Bibliothèque nationale d’Autriche »

John Seyller (University of Vermont, Burlington). « The Operations of the Imperial Mughal Library »


VENDREDI, 29 SEPTEMBRE 2017

9.30h. ASIE ORIENTALE
Président de séance :
Jean-Noël Robert, Collège de France, Paris

Max Jakob Fölster (Max Weber-Stiftung, Beijing). « The Treatise on Literature in the History of the Han. China’s first library catalogue?  »

Jean-Pierre Drège (Ecole Pratique des Hautes Etudes/PSL, Paris). « Deux bibliothèques de la capitale des Tang aux 7e-8e siècles »

Ivo Smits (Universiteit Leiden, Leyde). « Institutional and Private Libraries in Japan’s Classic Court Age (Heian Period, 794-1185) »

Pause café

Camillo Formigatti (Bodleian Libraries-Oxford). « A Multifarious Endeavour. Reconstructing South Asian Libraries in the Manuscript Age »

Gérard Colas (École des Hautes Études en Sciences Sociales/PSL, Paris). « Querying the Notion of “Manuscript Library” in Ancient India »
 

Repas

14.30h. BYZANCE ET L’ORIENT CHRÉTIEN
Présidente de séance :
Isabelle Le Masne de Chermont, BnF, Paris

Luciano Bossina (Università degli Studi di Padova, Padoue). « Combien de livres doit avoir la bibliothèque d’un Empereur? Constantin VII Porphyrogénète et l’organisation du savoir universel »

Matthieu Cassin (IRHT-CNRS, Paris). « La bibliothèque de la Sainte-Trinité de Halki : analyse comparative d’une bibliothèque monastique et patriarcale grecque au milieu du 16e siècle »

Pause

Inmaculada Pérez Martín (Instituto de Lenguas y Culturas del Mediterráneo y del Oriente Próximo, CSIC, Madrid ). « Le public et le privé dans les bibliothèques byzantines »

Claire Bosc-Tiessé (Institut des Mondes Africains, CNRS, Paris) et Marie-Laure Derat (Laboratoire Orient et Méditerranée, CNRS, Paris). « Towards an archaeology of libraries in Lalibela’s area (Ethiopia, 12th – 21th cent.) Inventories of books, history of texts and differential preservation of manuscripts »

17.30h. CONCLUSIONS. Michael Friedrich (Universität Hamburg)

Crédits image : Bible historiale, Paris (?), vers 1414-1420, f.1a

Saadian Intellectual and Cultural LifE – ERC 670628